A+ A A-

The harvesting of wild plants: exploitation of natural resources and conservation of a natural heritage.

Attachments:
Download this file (Volume spécial_CIRS2017_ Article13.pdf)Volume spécial - CIRS2017, Article13[Volume spécial - CIRS2017, Article13]888 kB

La cueillette des plantes sauvages : exploitation des ressources naturelles et conservation d’un patrimoine naturel.

 

J. CAMBECÈDES*1

R. GARRETA1

 

1Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées

 
Abstract - In France, the actors of the harvest of plants agree that in the face of the growing demand for plant raw materials, harvesting in the natural environment is intensifying. They mainly concern common species but also species that are rarer, for which the impact of picking remains little known. Furthermore, flora is not an inexhaustible resource and its exploitation raises the question of its sustainability. Legislative tools are available to ensure the protection of plant species under different regimes depending on their conservation status and species-related issues, either defining a strict protection regime or introducing a system of authorization for non-destructive activities, in particular harvesting. Red lists of endangered plants are also defined, based on IUCN criteria and give each species a threat status according to the risk of extinction of the species in the territory concerned. The scientific knowledge on the biology of the species and the empirical knowledge held by the pickers have to be confronted to determine what are the optimal practices of pickings allowing to protect the resource. The French Association of Professionals of the harvesting of wild plants (AFC) promote a responsible harvesting activity, respectful of plant resources. It is supported in its missions by the project of Research-Action "FloreS", carried by the University of Lausanne. Our purpose is to conceal the economic activity of picking plants with the preservation of the populations of wild plants, and to clarify the services of the State in its regulatory options. Together with AFC, we investigate the methods of harvesting – made of knowledge and know-how of the gatherers - and put them in perspective with the biological and ecological characteristics of the picked plants. 

Keywords: harvest, plant preservation, legislative tools, good practices, sustainability, pickers organization.

 

Résumé- En France, les acteurs de la cueillette s’accordent à dire que face à la demande croissante en matière première végétale, les prélèvements en milieu naturel s’intensifient.  Ils concernent majoritairement des espèces communes mais aussi des espèces plus rares ou à l’écologie spécifique pour lesquelles l’impact de la cueillette reste peu connu. Qui plus est, la flore ne représente pas une ressource inépuisable et son exploitation pose la question de sa pérennité. Des outils législatifs sont en place pour assurer la protection des espèces végétales selon des régimes différents selon leur état de conservation et les enjeux associés aux espèces. Depuis 2016, la loi relative à la reconquête de la biodiversité introduit un régime d’autorisation ou de déclaration individuelle dont les modalités d’application restent à mettre en place. D’autres outils sont à mobiliser pour réguler les activités de cueillette, tels que les listes rouges de plantes menacées. Par ailleurs, les connaissances scientifiques sur la biologie des espèces et les connaissances empiriques détenues par les cueilleurs sont à confronter pour déterminer quelles sont les pratiques optimales de cueillette permettant de préserver la ressource. La mobilisation de professionnels de la cueillette de plantes sauvages soucieux de promouvoir une activité de cueillette responsable a conduit à la naissance en 2011 de l’Association française des professionnels de la cueillette de plantes sauvages (AFC), appuyée dans ses missions par le projet de Recherche-Action FloreS, porté par l’Université de Lausanne. Afin d’orienter au mieux les choix de valorisation, de gestion et de protection favorables à l’environnement et à l’économie des territoires, le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées en relation avec l’AFC, se pose la question des modalités de cueillettes – faites des savoirs et savoir-faire des cueilleurs – et les met en perspective avec les caractéristiques biologiques et écologiques des plantes cueillies.  

 

Mots clés : Récolte, réglementation, bonnes pratiques, durabilité, organisation des cueilleurs, filière.

Add comment


Security code
Refresh

Copyright

This article is published under license to Journal of New Sciences. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

CC BY 4.0