A+ A A-

Molecular Caracterization of Sheep Genetic Resources in Tunisia : A Step Forwad to Management and Adaptation to Climate Change

Attachments:
Download this file (JNS_AB_85-2.pdf)Volume 85, Article 2[Volume 85, Article 2]267 kB

Caractérisation moléculaire des ressources génétiques ovines en Tunisie : Apport à la gestion et à l’adaptation au changement climatique

 

Y. BEN SASSI-ZAIDY1,2

A. HAMROUNI1

F. CHARFI-CHEIKHROUHA2 

M. DJEMALI1

 

Animal Genetic and Feed Resources Research Lab, INAT, Carthage University, Tunis, Tunisia

Laboratory of Diversity, Management and Conservation of Biological Systems, LR18ES06, Université de Tunis El Manar, Faculty of Sciences of Tunis, 2092 Tunis, Tunisia.

 

 

Abstract – Animal genetic resources for food and agriculture play a crucial role in tackling climate change. Animal genetic diversity, especially of locally well-adapted breeds, provides the basis for climate change adaptation. Thus, there is a general need to improve the inventory and the genetic diversity characterization of these “targeted” breeds in order to support the planning of climate change adaptation measures and conservation strategies for animal genetic resources. The objectives of this paper were to: 1) characterize the Tunisian sheep genetic resource at the molecular level using 17 microsatellites markers, 2) Identify the “targeted” Tunisian sheep breeds to be conserved and considered in a reviewed breeding goals adapted to account for the effects of climate change. The molecular investigation of the genetic variability within and among the five Tunisian sheep breeds; Barbarine (BAR), Queue Fine de l’Ouest (QFO), Noire de Thibar (NTH), Sicilo-Sarde (SS), D’man (DM) and the crossbred (CRO: BAR x QFO), reveals a high genetic diversity reservoir especially for BAR and NTH breeds. The well-adapted and rustic BAR sheep breed reared in harsh and fluctuating climate ranges, is the most variable breed. The crossbred population CRO appeared the least genetically variable with the largest inbreeding value. This crossbreeding trend is a real threat to the sheep genetic variability and to the BAR’s integrity leading to a genetic erosion of the BAR gene pool. Improvement and conservation strategies for the sustainable use and development of BAR breed coping with climate change are urgently needed.

Keywords: Sheep genetic resources; Genetic diversity; microsatellites markers; climate change; conservation strategies.

Résumé- Les ressources zoogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture sont cruciales pour l’adaptation au changement climatique. Ceci ne sera assuré que par une base de diversité génétique de ces ressources, particulièrement la diversité des races traditionnelles rurales, bien adaptées aux fluctuations climatiques. Ces races doivent être classées « prioritaires » à être conservées et mobilisées pour l’adaptation au changement climatique. Pour ce faire, l’identification des races et l’évaluation de leurs niveaux de diversité génétique est une étape primordiale pour la mise en œuvre des stratégies nationales de gestion et d’adaptation. Cette étude s’est donc fixée comme objectifs : 1) la caractérisation génétique des ressources génétiques ovines de la Tunisie à l’échelle moléculaire par les marqueurs microsatellites, 2) l’identification des races ovines prioritaires à conserver et à mobiliser pour l’adaptation au changement climatique. L’analyse des paramètres de diversité génétique intra-populationnelle de la totalité des races étudiées : Barbarine (BAR), Queue Fine de l’Ouest (QFO), Noire de Thibar (NTH), Sicilo-Sarde (SS) et D’man (DM) ainsi que de la population hybride (CRO : BAR x QFO), a révélé que toutes les races ovines de la Tunisie ont montré un réservoir de diversité génétique appréciable, notamment la BAR et la NTH. La BAR, la race rustique et la plus adaptée à tous les étages climatiques du pays est la plus variable génétiquement. Elle doit être classée prioritaire à des fins de conservation sur la base des prévisions au changement climatique. La population CRO résultante des croisements anarchiques est la moins variable génétiquement. Cette pratique d’hybridation constitue une vraie menace pour la durabilité de la diversité génétique ovine à cause de l’érosion et la dilution des gènes de la BAR qui en découle. Une urgente mise en œuvre des stratégies de gestion des ressources génétiques ovines de la Tunisie s’avère indispensable pour assurer leur amélioration et leur durabilité et pour lutter contre le changement climatique.

Mots clés: Ressources génétiques ovines/ Variabilité génétique/ Microsatellites/ changement climatique/ Conservation.

 

Add comment


Security code
Refresh

Copyright

This article is published under license to Journal of New Sciences. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

CC BY 4.0